steep-ubisoft-test

Steep : le test en mode rider

steep-logoAujourd’hui, on va parler d’un jeu qui était globalement assez attendu, peut être pas autant que FFXV – qui arrivera bientôt en revu – on parle ici de Steep bien sûr ou raide en français. C’est disponible sur PlayStation 4, Xbox one et aussi PC, ça sort le 2 décembre en France, c’est édité et développé par Ubisoft, ça pèse environ 25 gigas et ça vaut environ 60 euros selon les enseignes.

Quèsaco ?

Pour résumer disons que c’est un jeu de glisse de sport d’hiver jouable en solo comme en multi, online jusqu’à quatre, et ce, sur d’immense mondes enneigés ouvert. En gros, c’est exactement la même chose que Shaun White snowboarding pour ceux qui ont connu à l’époque, hélas sans les batailles de boules de neige qui étaient hilarantes il faut bien le dire. Alors bien évidemment la force de ce Steep c’est de proposer quatre sports bien distincts, que l’on pourra pratiquer à tout moment en appuyant sur R1 et ceci pour changer de discipline ou simplement poser son équipement et partir explorer la montagne à pied.

test-steep1

Tu vas me dire : c’est quoi les quatre sports ? Eh bien je te réponds avec une série numérotée :

  1. Le snowboard
  2. Le wingsuit
  3. Le parapente
  4. Le ski

Le ski qui – pour ma part – est celui qui s’en sort le mieux et qui offre un max de sensations. Parce que notamment en vue FPS on a vraiment une grosse impression de vitesse et qu’on peut se casser la gueule un petit peu pour rien.

En ce qui concerne le snow c’est vraiment très bizarre que ce soit en vue extérieur ou en vue intérieur. Bon en vue extérieur ça passe encore mais par contre en vue FPS c’est vraiment très gerbant, peut-être du fait que la planche qui passe sous la neige donne l’impression de clignoter : c’est très chelou.

Le gameplay

En matière de gameplay on peut noter que le tout se manie très facilement, sauf les tricks, qui sortent un peu aléatoirement, en tout cas comme le système de saut le tout n’est pas très intuitif. On a un peu le sentiment d’imprécision qui persiste dans le jeu.

Le truc qui peut aussi frustrer le joueur c’est le système de G (celui qu’on se prend dans la tronche à la moindre chute). Qu’est-ce que ça signifie ? Tout simplement que le level design n’aide pas et qu’on se mange parfois trop de collisions et c’est ça qui fait que ça devient frustrant. Parfois pour quelques petites bosses, trucs qui dépassent à peine on va carrément se casser la gueule ! Bref pour le joueur que je suis j’aurai bien aimé pouvoir couper ou passer un peu plus à travers les arbres. Cependant la sensation de jeu est terrible bien que ce soit assez difficile au début.

steep-test-revue

Le déroulement du jeu

Rien de plus simple : on se balade sur la map, on tente les challenges jusqu’à obtenir l’or (comme dans beaucoup de jeux de ce type). Tout ceci afin d’augmenter en xp et pouvoir personnaliser son rider également possible à l’aide de l’oseille que l’on a amassé tout au long de notre carrière. Alors on a des planches, des skis, des manteaux et même des costumes complètement wtf comme par exemple la girafe, l’écureuil volant ou encore le lapin méchant géant ! En terme de durée de vie même si c’est fortement axé sur le multi on a quand même 111 challenges, 149 points d’intérêts, 110 drop zones (points de départ sur le même principe d’un check point, vous pourrez repartir d’ici). À côté de ça vous avez 9 histoires de montagne à déverrouiller et à jouer qui sont vraiment excellentes car elles donnent un côté scénarisé au jeu. Plus encore 41 moments mémorables, là encore à trouver bien sûr ! En plus de ça, pour ceux qui vont avoir l’édition gold vous allez avoir des DLC très sympathiques qui vont vous rajouter notamment un costume de bonhomme de neige, mais surtout 4 nouveaux sports, que ce soit : les rockets wings, le base jump, la luge d’hiver ou encore le speed gliding. On peut imaginer que ce seront des DLC payantes pour ceux qui n’ont pas l’édition gold. Pour ceux qui opteront pour l’édition normale il faut savoir que l’Alaska sera rajoutée en nouvelle map gratuitement !

En revanche mauvaise nouvelle pour les avalanches, pour ceux qui les attendaient, en fait ce ne sera pas possible, et ceci à cause de la rideuse qui est décédée il y a quelque temps pendant le tournage d’une vidéo promotionnelle pour le jeu.

La bande son

En termes de bande son on peut noter les bruitages très réussis surtout en vue Go-pro, (oui il a y des grosses marques présentent en termes de sponsors), les musiques quant à elles sont très bien choisi. Pour le doublage on a le droit à du lourd puisqu’on pourra noter la présence de Jean Philippe Puymartin (Tom Hanks ou Woody dans Toy story) et Malvina Germain (Pamela Anderson).

steep-test

On le prend ou pas ?

Conseiller oui ou non ce jeu ? Oui bien sûr, personnellement j’ai ultra kiffé lors de mon test solo, alors avec des potes ça doit être absolument génial ! Je ne vous dis pas que c’est le jeu de l’année, c’est juste qu’en termes de jeu de glisse on a plus trop le choix et celui-ci fait très bien le taf. Du côté des points positifs on retrouvera la liberté d’action, le choix entre 4 différents sports, la customisation et puis la poudreuse tout simplement parce que c’est super bien fait ! En matière de points négatifs on voit notamment le niveau de design qui reste un peu en deçà de ce que j’espérai, l’interface parce que la vue de la map est tout simplement hideuse : c’est extrêmement chiant de se balader dessus, puis pas de météo et de cycle jour / nuit.

Write a comment